NextEnergies, le spécialiste des solutions industrielles bois énergie

:: Vous êtes ici : Accueil NextEnergies Actualités Premiers essais de la chaudière de Roquette à Beinheim

Toutes les Actualités

Actualités NextEnergies RSS

Toutes les infos et enjeux de l'industrie énergétique !

E-Documentation

Brochure Entreprise Next Energies

NextEnergies

Présentation institutionnelle de l'entreprise.
Fiches Techniques

La Biomasse

Données essentielles sur la ressource en biomasse.
Formulaire Études

Les Aides

Principaux documents présentant les dispositifs d'aides publiques.

Étude d'opportunité

Contacter NextEnergies

Contactez-nous pour une étude d'opportunité gratuite !

Premiers essais de la chaudière de Roquette à Beinheim

Article publié le 11 Octobre 2011 à 11h25 Chaudière de Roquette à Beinheim

La chaudière NextEnergies en cours d’installation sur le site industriel du groupe Roquette à Beinhein est en tous points hors norme. Par sa taille (30 mètres) et par sa puissance (51 MW), elle est la plus grosse chaudière biomasse jamais installée en France. Le chantier de construction dirigé par les équipes de NextEnergies était donc également hors norme, notamment lorsqu’il a fallu transporter et manutentionner les éléments de la chaudière.

Courant octobre, les premiers essais vont pouvoir être lancés. Dans un premier temps, une série “d’essais à vide” de chaque partie de la chaudière est réalisée : allumage, ramonage vapeur, systèmes de sécurité, alimentation bois… Ce n’est qu’une fois ces tests effectués, on pourra procéder à la mise à feu et aux premiers essais grandeur nature.

Dans le même temps, le chantier se poursuivra pour finaliser l’ensemble des bâtiments et équipements annexes : outre les dernières passerelles et équipements divers, les installations de broyage et d’alimentation en bois doivent être finalisées pour la fin octobre, avant les essais de mise à feu ; la charpente est presque terminée et ensuite on pourra commencer le bardage du bâtiment.

Avec la mise en service de sa chaudière bois, l’objectif affiché du groupe Roquette est d’économiser 43 MW de gaz naturel sur les 76 MW qu'elle consomme actuellement et de réduire ses émissions de CO2 de 75 000 tonnes par an.

Page Précédente