NextEnergies, le spécialiste des solutions industrielles bois énergie

:: Vous êtes ici : Accueil NextEnergies Actualités La recherche canadienne œuvre pour la biomasse, la bioénergie et les bioproduits

Toutes les Actualités

Actualités NextEnergies RSS

Toutes les infos et enjeux de l'industrie énergétique !

E-Documentation

Brochure Entreprise Next Energies

NextEnergies

Présentation institutionnelle de l'entreprise.
Fiches Techniques

La Biomasse

Données essentielles sur la ressource en biomasse.
Formulaire Études

Les Aides

Principaux documents présentant les dispositifs d'aides publiques.

Étude d'opportunité

Contacter NextEnergies

Contactez-nous pour une étude d'opportunité gratuite !

La recherche canadienne œuvre pour la biomasse, la bioénergie et les bioproduits

Article publié le 12 Décembre 2011 à 18h32 La recherche canadienne œuvre pour la biomasse, la bioénergie et les bioproduits

Les forêts canadiennes offrent une source très abondante de biomasse, ce qui constitue un grand avantage parce que la ressource augmente rapidement. La biomasse constitue la base de la bioénergie renouvelable, des biocarburants et d’autres bioproduits qui remplacent de plus en plus les produits à base de combustibles fossiles.

L’énorme potentiel que représente la biomasse pour l’industrie des produits forestiers au Canada a fait l’objet d’études qui montrent clairement le potentiel prometteur des nouvelles technologies et des bioproduits qui vont améliorer la durabilité économique de l’industrie forestière au Canada.

Durant des dizaines d’années, les résidus de biomasse ont constitué une importante source d’énergie pour l’industrie forestière, fournissant l’énergie nécessaire à la production de pâtes, de papiers et de bois d’œuvre. De nos jours, on s’intéresse de plus en plus à la valorisation énergétique de la biomasse (ou bioénergie) comme solution de remplacement écologique et renouvelable à l’énergie issue des combustibles fossiles. Les chercheurs canadiens mènent actuellement des travaux afin de mettre au point de nouveaux produits et de nouvelles technologies en vue de maximiser la valeur issue de la biomasse forestière tout au long de la chaîne de l’industrie forestière.

On se demande aussi quel sera l’impact à long terme des prélèvements de biomasse sur la durabilité des forêts. Les chercheurs du Service Canadien des Forêts (SCF) réalisent des travaux de recherche visant à déterminer quelle quantité de biomasse, selon l’espèces d’arbre et selon le type d’écosystème, peut être prélevée sans danger pour les forêts tout en maintenant la santé des fonctions écologiques.

D’autres recherches portent sur les possibilités d’augmenter la vitesse de croissance de la biomasse forestière pour la récolter de manière plus efficace et pour améliorer les systèmes de transport, de traitement et d’entreposage de la biomasse.

Enfin, le Canada contribue aux travaux de l'AIE (Agence Internationale de l’Énergie) sur la bioénergie en apportant connaissances, compétences et financements. En retour, il a accès aux résultats des programmes de recherche et participe à des échanges scientifiques avec d’autres pays membres. Au Canada, le programme bioénergie de l'AIE a contribué à la recherche sur la durabilité des déchets de bois pour la production de bioénergie, ainsi que les incidences potentielles sur les sols des changements liés à la production accrue de bioénergie.

Lire l’article complet dans la e-documentation.

Consultez le site du Service Canadien des Forêts.

Page Précédente