Logo NextEnergies

Le Cap - CS 11807

54, rue du Grand Jardin

35 418 Saint-Malo Cedex

Aller sur le site NextEnergies

 

Route du Rhum
Actualités NextEnergies - Solutions industrielles bois-énergie (Janvier 2011)

2010 / 2011 : les faits marquants

2010 : une fenêtre ouverte sur un horizon dégagé

NextEnergies aborde 2011 avec une confiance retrouvée et des projets passionnants. Nos clients, fortement encouragés par le Fonds Chaleur de l'ADEME, se lancent dans des projets biomasse ambitieux.

Des nouveaux collaborateurs rejoignent l'équipage NextEnergies pour mener à bien ces projets.

2010 : une année riche en événements

Roquette s'engage dans l'installation d'une chaufferie biomasse de 43 MW en Alsace.

Nestlé passe à la biomasse dans la laiterie de Challerange (Ardennes).

Dislaub a choisi NextEnergies pour une chaudière biomasse de 15 MW.

BCIAT 2010 : 2 projets NextEnergies sont retenus.

2011 : 2 chaufferies réalisées par NextEnergies vont démarrer

Deux chaudières biomasse seront mises en service au second semestre.

4 projets sont en cours d'étude pour un démarrage prévu dans les premiers mois de 2012, et d'autres, encore en gestation, viendront sans doute compléter cette liste.

2011 : troisième BCIAT de l'ADEME

Le succès du Fonds Chaleur de l'ADEME ne se dément pas. NextEnergies accompagne ses clients pour déposer les dossiers.

NextEnergies présente ses propres projets biomasse.

2011 : NextEnergies devient producteur d'energie

NextEnergies assure le financement, la conception, l'installation et l'exploitation de la chaufferie et gère l'approvisionnement en bois. Un engagement total auprès de ses clients pour la fourniture d'énergie thermique.

2011 : NextEnergies déménage

NextEnergies restera fidèle à son port d'attache, Saint-Malo.

L'esprit d'aventure et de conquête continue à nous animer pour faire avancer vos projets.

Développer durablement la filière bois énergie

Bois

L'ADEME vient de publier un bilan d'étape du Fonds Chaleur : sur 1084 projets inscrits depuis 2008, 257 installations de production de chaleur à partir de la biomasse ont reçu le soutien du Fonds Chaleur mais elles représentent à elles seules 96 % des TEP substituées, très loin devant la géothermie ou le solaire.

Chez NextEnergies, nous sommes convaincus que la biomasse apporte une réponse juste et adaptée aux industriels pour sécuriser leurs besoins en énergie et nous Ĺ“uvrons au quotidien pour un développement raisonné et durable de la filière. Si les projets biomasse se multiplient de manière désordonnée, sans sécuriser les plans d'approvisionnement, le bois énergie n'a pas d'avenir. Mais au contraire, si le développement est organisé et sécurisé, la biomasse est une source d'énergie fiable et durable.

Aujourd'hui, dans le cadre du Fonds Chaleur de l'ADEME, la filière bois énergie est réglementée : chaque industriel doit faire approuver son plan d'approvisionnement par les préfectures avant même le démarrage du projet et ce plan fait partie intégrante du dossier d'éligibilité au BCIAT. NextEnergies va plus loin et évite d'implanter des chaufferies trop proches l'une de l'autre, pour ne pas risquer de conflit d'intérêt sur le combustible. Mais progressivement, lorsque la filière bois énergie sera structurée et organisée, il sera possible d'approvisionner plusieurs chaufferies dans le même secteur. Il faut simplement un peu de temps.

Le bilan de l'ADEME (décembre 2010) note aussi que 80 % des projets sont réalisés en milieu rural, avec une forte représentation de l'industrie agroalimentaire. La filière bois énergie est un élément très structurant dans le développement économique des régions françaises car elle favorise la création d'emploi locaux et pérennes.

Nous observons aussi chez nos clients industriels une volonté réelle de réduire leur consommation énergétique. Si la performance industrielle est une quête permanente, l'objectif aujourd'hui est bien de répondre aux enjeux de compétitivité sur les marchés internationaux. Sur le plan économique, le bois est clairement l'énergie la plus stable et l'une des plus compétitives à l'échelle d'une décennie, loin des fluctuations du pétrole et autres énergies fossiles. La taxe sur les émissions de CO2 est un véritable levier en faveur du bois énergie qui a un bilan carbone neutre. Une chaudière biomasse de 15 à 20 MW permet d'économiser 20 000 tonnes de CO2 par an par rapport à la même installation fonctionnant au fuel ou au gaz.

D'un point de vue plus général, pour répondre aux besoins en énergie des industriels comme des particuliers, il faudra à l'avenir s'appuyer sur des ressources diversifiées : au même titre qu'il ne faut plus miser sur le "tout pétrole" il n'est pas question de s'orienter vers du "tout biomasse". La réussite de l'après pétrole sera certainement dans une gestion plus raisonnée et harmonieuse des différentes sources d'énergie.

Bois énergie : les forêts ont de la ressource !

Foret

À l'heure où les projets de chaufferie à partir de la biomasse connaissent un développement soutenu, quelques voix s'élèvent pour alerter sur les effets négatifs qui pourraient se faire ressentir chez d'autres acteurs de la filière bois.

Les fabricants de panneaux sont les plus inquiets, notamment dans le sud ouest de la France. Les plans locaux d'approvisionnement, validés par les préfectures, prennent en compte leurs besoins, ils sont mis en place pour organiser et sécuriser la filière.

Les associations environnementales alertent aussi sur les dangers de la surexploitation forestière. En France, nous en sommes loin et la surface de la forêt française est en croissance régulière. La filière bois énergie utilise principalement les rémanents forestiers et du bois de recyclage, deux ressources abondantes et sans impact direct sur la forêt française.

Encore une fois, si la filière bois énergie se développe raisonnablement et organise une montée en puissance régulière, ce ne sera pas au détriment d'autres secteurs. Au contraire, elle contribuera au développement des forêts françaises et donc, de manière indirecte, soutiendra aussi l'industrie du bois.

Le point sur les projets en cours

Projets

La mise à feu des trois prochaines chaufferies de NextEnergies est prévue fin 2011 ou début 2012, mais déjà les projets prennent forme.

Notre partenaire brésilien, Icavi, a déjà bien avancé dans la réalisation des différents éléments qui seront ensuite assemblés. Courant février, deux chaudières embarqueront sur un cargo pour une traversée de l'Atlantique et de la Manche. L'une terminera son voyage en péniche, sur le Rhin, et la seconde poursuivra sa route en camion, pour un voyage de 260 km qui nécessitera l'organisation d'un convoi exceptionnel.



NextEnergies en bref

Création : 2006

Effectifs : 15, dont 10 ingénieurs

CA 2010-2011 : 25 M€

MW installés : 55 MW pour 150 000 tonnes de bois par an

MW en cours d'installation : 70 MW pour 200 000 tonnes de bois par an

 

Un équipage expérimenté


Equipe NextEnergies

En 2010, l'équipage de NextEnergies a été renforcé pour faire face aux nouveaux défis.

Jorge Boucas, fondateur de l'entreprise tient fermement le cap et, à ses côtés, Jacques Greiveldinger a pris en main la direction opérationnelle de l'entreprise.

Autour d'eux, le bureau d'études s'est enrichi de nouvelles compétences en matière d'ingénierie, d'automatisme, de logistique et de dessin industriel. Pour suivre les chantiers au quotidien, des équipes locales sont constituées, et gérées par les conducteurs de travaux de NextEnergies.

En savoir plus ...

 

 

En direct du bureau d'études

 

3D1

 

 

3D2

 

 

3D3

 

 

3D4

 

 

 

En direct de nos chantiers

 

Chantier 1

 

 

Chantier 2

 

 

Chantier 3

 

 

Chantier 4

 

 

 

Actualité du bois-énergie

 

Site NextEnergies

 

Le site internet NextEnergies vous permet de suivre toute l'actualité relative à NextEnergies et à l'industrie du bois-énergie.

Plusieurs e-documentations sont également disponibles en consultation et en téléchargement au format PDF.

Connectez-vous sur http://www.nextenergies.com

L'équipage de NextEnergies vous souhaite une très belle traversée de 2011 !